Engagement dans l'expérimentation nationale "Territoires zéro chômeur de longue durée"

Publié le 08/07/2019

Recherche d'emploi à Saint-Étienne

Gaël Perdriau a confirmé, ce 6 juillet 2019, l'engagement de la Ville de Saint-Étienne dans l'expérimentation nationale "Territoires zéro chômeur de longue durée".

"L'emploi est une priorité pour tous nos concitoyens, c'est aussi la mienne et nous ne devons négliger aucune initiative surtout quand celle-ci est portée au niveau local.

C'est le cas à Montreynaud, avec le conseil citoyen du quartier présidé par Jean-Flavien Rénard. Nous avons échangé ensemble à plusieurs reprises sur les tenants et les aboutissants d'une telle expérimentation. Et au vu des premiers résultats obtenus sur d'autres territoires, nous avons décidé de soutenir l'action engagée par le conseil citoyen de Montreynaud.

Il demeure néanmoins de nombreuses incertitudes quant à la pérennité de ce dispositif. En effet, la participation financière de l'Etat est passée de 18 000 euros par poste en 2017 à 17 000 euros en 2018, alors même qu'Emmanuel Macron avait présenté cette expérimentation "Territoires zéro chômeur de longue durée" comme une mesure phare de son plan pauvreté.

C'est la raison pour laquelle j'ai décidé de missionner Nadia Semache, conseillère municipale déléguée à la prospective et aux nouvelles solidarités afin d'engager, en concertation avec les acteurs locaux, une étude de faisabilité sur différents quartiers de la ville, en vue du dépôt de notre candidature pour l'expérimentation "Territoires zéro chômeur de longue durée".

Je prendrai par ailleurs prochainement des initiatives pour fédérer les acteurs locaux intervenant dans les domaines de l'emploi et de la solidarité pour soutenir cette candidature.

Toujours dans ce cadre, une délibération actant notre engagement dans cette démarche sera présentée lors du prochain conseil municipal à la rentrée".

Gaël Perdriau
Maire de Saint-Étienne
Président de Saint-Étienne Métropole

 

L'expérimentation "Territoires zéro chômeur de longue durée" consiste en la création d'une entreprise à but d'emploi qui embauche sur la base du volontariat des chômeurs de longue durée (supérieur à un an) en CDI, au SMIC et à temps choisi, afin de réaliser des travaux utiles localement mais non réalisés car jugés peu rentables pour le marché classique.
Les budgets alloués aux allocations chômage sont ainsi redirigés directement vers l'activité et l'emploi.